Les dix vertus de l’encens

Enoncées par un moine Zen du XVIème siècle

 

 

Il facilite la communication avec le transcendant.

Il purifie le corps et l’esprit.

Il soulage des pensées obsédantes et calme l’esprit.

Il maintient l’esprit attentif.

Il nous accompagne dans notre solitude.

Il apporte la paix dans les moments d’agitation et de stress.

Quand il abonde, en brûler beaucoup ne lasse pas.

Quand il en manque, en utiliser un peu est également satisfaisant.

Même avec le temps il maintient son arôme.

L’utiliser régulièrement est sans risque.

 

 

 

 

De tout temps les encens ont eu un rôle capital dans les rituels de tous les mouvements religieux, ésotériques ou traditionnels; que ce soit en Amérique précolombienne, en Égypte Ancienne, en Inde, chez les Juifs, chez les Musulmans...

Symboliquement ils représentent l'aspiration de l'Âme à s'élever vers des niveaux de conscience supérieure.
C'est surtout dans les rituels de Magie que les Anciens ont su l'importance de l'encens dans la pratique de cet art.

Les odeurs ont un pouvoir indéniable sur nous et ce, qu'on le veuille ou non.
Ex: L'arôme d'un mets délicieux provoque la sécrétion de nos papilles gustatives et la volonté n'a aucune emprise sur ce phénomène.

De tout temps le Mage a eu recours aux encens, supports indispensables à la pensée magique. L'encens produit un changement subtil dans l'atmosphère.
L'encens agit sur le subconscient et les corps subtils de l'être humain, soit en les harmonisant, soit en exaltant ou en calmant l'un d'eux.

Il peut être utilisé pour attirer les êtres bénéfiques qui peuvent aider à apporter la paix, et peut aussi éloigner les formes pensées ou les êtres indésirables.
Il y a des essences qui invitent à la prière, d'autres qui calment notre mental bavard.
Leurs effets sont en fonction des souhaits et de la personnalité de l'utilisateur.